Description du projet

| Création 2022 | Eglise Vieux Saint-Sauveur | Les Granges de Dîmes | Le Dansoir

“CORPS VIVANTS  POUR UNE  NATURE MORTE “

 

DANSE & PEINTURE

 

 

K

arine Saporta imagine « Corps vivants pour une nature morte » comme un « hommage ludique à cette mystérieuse vibration que seuls sont en mesure d’émettre les organismes qui constituent à un moment la chaîne du vivant. » Un nouveau défi chorégraphique inspiré par l’exposition, afin de « Composer… décomposer… recomposer l’équilibre fixé par le peintre … tel est le jeu auquel se livrent les corps. Tout le défi pour les danseurs étant de rapporter aux univers inanimés des peintures l’énergie du vivant… ».

Un spectacle « qui s’inscrit dans une somptueuse scénographie, fluide toute picturale, de toiles et de costumes imprimés de motifs se rapportant aux tableaux de l’exposition ». Un ballet d’aujourd’hui que Karine Saporta imagine déjà comme un feu d’artifices d’où la somptuosité ne sera pas exclue.. .»

 

” Paul & Virginie” – Henri Picou

   

 

 

 “Nature Morte aux  Poissons et aux Oignons” – Jean Siméon Chardin

 


19h : ” Composition XI (nature morte)” – Jean Gorin

 

À propos du tableau “Composition XI , 1925″  de Jean Gorin
Le tableau est aux Franciscaines de Deauville, dans l’exposition “À table avec André Hambourg”.

Albert Jean Gorin était un peintre néoplasique et sculpteur constructiviste français. Il était un disciple de Piet Mondrian, et est resté fidèle au concept de géométrie rigide et d’utilisation des couleurs primaires, mais a repoussé les limites du néoplasticisme en introduisant des cercles et des diagonales. Il était connu pour ses reliefs tridimensionnels.

Mondrian considérait apparemment que les reliefs étaient une étape naturelle dans l’évolution de la peinture vers l’architecture. Il a encouragé Gorin à faire des reliefs. Gorin a commencé à explorer l’architecture et la décoration néoplasiques. Il a créé son premier relief néoplasique en 1930 et a créé une œuvre en trois dimensions pour le reste de l’entre-deux-guerres.

L’œuvre du constructiviste russe Kazimir Malevitch aura une influence majeure sur son œuvre, bien que secondaire à celle de Mondrian. En 1934, Gorin rejoint l’Association Abstraction-Création. En 1936, Gorin a contribué à la rédaction du dernier numéro de l’almanach Abstraction-Création — Art non figuratif, pour près de quatre cents membres.

Après la Seconde Guerre mondiale, il a commencé à créer des reliefs à l’aide d’avions placés dans l’espace, et a continué à étudier l’architecture.