Description du projet

Création 2002

Les Guerriers de la Brume

Une création chorégraphique interactive conçue et mise en scène par Karine Saporta au Théâtre de Caen (le 5 et 6 juin 200

Avec la participation d‘ORLAN pour les masques, de Miguel Chevalier, pour la réalisation de la scénographie de réalité virtuelle (FT R&D / La Graine / La Kitchen ), de Jérôme Kaplan pour les costumes. La musique est une composition originale et une interprétation en direct de Jean-Paul Marchi et Emmanuel Lamic.

 

Ce spectacle multimédia, sur une musique hybride et futuriste aux couleurs ethniques au service d’une danse tellurique et astrale dans une imagerie virtuelle, est inspiré d’un scénario de film écrit par Karine Saporta.

Ce conte philosophique science-fictionnel joue avec les frontières du réel, du divertissement fantastique et de la 3è dimension tel un jeu vidéo vivant.

Au croisement des forces naturelles et de l’imaginaire humain, Karine Saporta vient déployer une fantasmagorie dont elle seule pourrait détenir le secret de l’artifice : au rythme de séquences 3D du Mont-Saint-Michel, les danseurs du Centre Chorégraphique de Caen évoluent : la sobriété gestuelle se juxtapose à la virtuosité, les lignes épurées des danseurs sur échasses s’entremêlent aux volutes des joutes guerrières.

 

 

Extraits de presse :

 » Cette chasse à l’homme « préhistorique », qui nous ressemble, est une brillante occasion de mêler à cette guerre simulée des danses folkloriques actuelles, qui semblent soudain surgir de la nuit des temps : flamenco olé, rythmes slaves et tsiganes, chinoiseries à la tonkinoise, festnoz avec bigoudens en pantalon, envolées africaines. (…)

Le spectateur, lui, se laisse capturer sans résistance par l’imagerie primaire et irréelle de ce conte planétaire, séduire par le luxe des costumes de Jérôme Kaplan, les couleurs hypnotiques qui balaient les écrans géants, les images « filaires » qui détaillent le Mont-Saint-Michel sous toutes ses coutures architecturales. Saporta, qu’on verrait bien en ensorceleuse, jette un sort malin à la folie des hommes à d’auto-détruire. Une naïveté qui fait du bien «  Dominique Frétard – Le Monde

En étroite collaboration pour les dispositifs multimédia interactifs avec France Télécom Recherche et Développement

 

 

======

 

Documentaire: Les guerriers de la Brume

 

 

Nous sommes en 4025, les peuples du Nord de la Terre, ayant éliminé dans les années 2000 beaucoup de peuples du Sud, l’humanité a beaucoup changé. Elle a perdu de sa vitalité au cours du troisième millénaire.Elle se serait comme “dématérialisée”…

Les chercheurs des centres expérimentaux les plus avancés estiment que la survie de la planète dépend de son repeuplement par quelques espèces archaïques et surtout méridionales.

Un jour, les Guerriers de la Brume découvrent l’existence d’une planète magique, réserve d’humains datant de plusieurs millénaires et issus de peuples différents. Ils baptisent cette planète le Mont-Saint-Michel en l’honneur de l’Archange Saint Michel sous la protection duquel ils ont décidé de se placer pour remplir leur mission : rapporter aux peuples du Nord de la Terre quelques spécimens “classés”. Cette mission passe par l’invasion de la réserve.

Qui des “spécimens” ou des guerriers l’emportera pour le bien futur de l’humanité ?

Jouant avec les frontières du réel, du divertissement fantastique et de la troisième dimension : Karine Saporta crée cette pièce chorégraphique intéractive en juin 2002.

Fascinée par la mer, le rocher et l’architecture intransigeante de cette merveille du monde qu’est le Mont-Saint-Michel, Karine Saporta a décidé de situer ce conte science-fictionnel et philosophique au Mont-Saint-Michel. Telle une planète éloignée dans l’espace, le Mont apparaîtra comme un miracle des temps futurs. Au croisement des forces naturelles et de l’imaginaire humain, Karine Saporta vient déployer une fantasmagorie dont elle seule détient le secret de l’artifice : dans cette nouvelle utopie aux confins du réel et du virtuel où les lois du temps n’ont plus de prise, les danseurs du Centre Chorégraphique de Caen / Basse-Normandie évoluent : la sobriété gestuelle se juxtapose à la virtuosité, les lignes épurées des danseurs sur échasses s’entremêlent aux volutes des joutes guerrières, la dépense physique rejoint l’intériorité. Du frottement de la danse aux arts martiaux et à l’escalade surgit l’évidence de ces lois communes de la physique, verticalité et gravité, qui nous déterminent autant qu’elles nous invitent à les défier. Tel un jeu vidéo, fébrile et exigeant, Les Guerriers de la Brume promet de nous plonger dans une « danse-fiction » que l’on ne sera pas prêt d’oublier.

Entre réalité et virtualité, le spectacle fonctionne comme un jeu vidéo vivant. Il en a toutes

Dans le site superbe et intemporel du Mont-Saint-Michel et de sa baie, Karine Saporta revisite quelques-uns des grands mythes de l’humanité : l’aube et la fin des temps, Satan contre l’archange, Roméo et Juliette…

C’est également l’occasion d’entrechocs entre les archétypes culturels des vieux continents : les farouches guerriers venus du Nord, les rites magiques et les danses effrénées des Noirs d’Afrique, les arts martiaux éthiques et acrobatiques de l’Asie…

Karine Saporta avait l’intention lorsqu’elle a écrit ce scénario de faire un véritable film de science fiction. Un film science fictionnel sur une musique hybride et futuriste aux couleurs ethniques ; terrain d’expérimentation d’une imagerie virtuelle au service d’une mise en scène chorégraphiée tellurique et astrale… destiné à une diffusion cinématographique et donc de tourner ce film en 35 mm.

La création scénique était une manière intéressante d’entrer «en matière» et donner «corps» à ce conte philosophique en introduisant des dispositifs technologiques innovant détournés pour la circonstance.

C’est ce qu’elle veut montrer dans ce documentaire : une vue de l’intérieur de la construction d’un spectacle utilisant les nouvelles technologies comme support de décor, instrument de métamorphose des matières et des corps au service de son propos.

Pour découvrir la vidéo de ce documentaire sur la plateforme Numéridanse, veuillez suivre le lien suivant:

www.numeridanse.tv/videotheque-danse/les-guerriers-de-la-brume

 

Réalisation : Karine SAPORTA

Assistante : Isabelle DELAMARE

Assistante chorégraphique : Débora SOTO

Chef opérateur : Ariane Damain

ffets spéciaux/images de synthèses/scénographie virtuelle : Miguel CHEVALIER avec la collaboration d’Emmanuel BERRIET et son logiciel AAASEED

Capteurs : Thierry CODUYS – La Kitchen

Décor : Jean BAUER

Costumes : Jérôme KAPLAN

Avec la participation exceptionnelle d’ORLAN pour la conception des masques

Musique : composition originale : Emmanuel Lamic et Jean-Paul Marchi

Création vocale pour la bande sonore: Géraldine ROSS

Danseurs : Centre Chorégraphique National de Caen / Basse-Normandie

Une production MORGANE PRODUCTION

Co-production : Centre Chorégraphique National de Caen / Basse-Normandie / France

Télécom R & D

En étroite collaboration pour les dispositifs multimédia interactifs avec :France Télécom Recherche et Développement de Rennes.