Description du projet

Création 1995

L’Or ou le cirque de Marie

 

 

Un spectacle chorégraphique qui mêle l’univers du cirque à celui du flamenco, avec chanteurs, danseurs et musiciens espagnols.

L’Or ou le cirque de Marie est inspiré par l’art baroque andalou et plus particulièrement par Séville, ses danses, ses vertiges, ses parfums et ses vierges d’or.

Le rythme et la musique accompagnant ces rituels populaires sont ceux du flamenco.

Ainsi sont exécutés par les danseurs d’inimaginables « zapateados » aériens, d’étonnantes « Sévillanas » acrobatiques, des numéros de clowns utilisant la voix profonde et irrésistiblement émouvante des chanteurs andalous.

A côté des artistes chorégraphiques et des acteurs clowns sont présents des chanteurs, des guitaristes et des danseurs flamencos exceptionnels d’Andalousie spécialement invités pour l’occasion.

 

Le thème du cirque pour Karine Saporta

Source d’inspiration récurrente dans les pièces chorégraphiques de Karine Saporta (Hypnotic Circus, Manège, Le cirque, Phaeton, etc…) avec ses acrobaties, ses chevaux et ses flammes, le cirque est une tentative de longue date pour la chorégraphe.

A la recherche d’une idée de cirque « surréaliste » où la magie et l’illusion, la prestidigitation puissent tenir une place importante, Karine Saporta en est arrivé à concevoir un espace de cirque / foire. Espace correspondant à une vision à la fois charnelle et « technologique » de la magie du cirque, mélant les possibilités du corps et du savoir  faire de la représentation à celles de l’audiovisuel… et de l’informatique.

 

Extraits de presse au sujet du spectacle :

« Place à la fureur, à la couleur, au baroque, au rêve ! … Un spectacle éblouissant » – L’Express

 

« Monsieur Loyal, le main à main, les trapézistes, le dompteur et le fauve, les clowns, Karine Saporta joue sur ces tableaux avec son sens habituel de l’esthétique et avec une ouverture sur la dérision… Une spirale flamboyante sous l’oeil impavide des vierges bleues et or des cathédrales » – Danser

 

Une production du Centre Chorégraphique National de Caen/Basse-Normandie et du Centre National Arts et Technologies le Manège Scène Nationale de Reims. en coproduction avec : Théâtre de Caen, City Contemporary Dance Compagny pour le festival des Arts de Hong Kong/96, Centre Andalou de Danse, Junta de Andalucia, Consejeria de Cultura